Panique et moral ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Panique et moral ?

Message  XIII le Ven 12 Oct - 8:15

Les troupes très entraîner sont "habituer" aux risques des combats, cependant, je suis pas certain qu'une bande de civiles armées qui voient leur camarade tomber, reste à défendre une position "jusqu'au bout".

Du coup, quid de la notion de moral dans OPEX. Les règles de base n'en parle pas et l'Auteur présente l'absence de règle de gestion du moral par un choix ludique. Pour lui, le temps du tour, ne justifie pas que les combattants "réalisent" qu'ils sont entrain de se faire tuer et donc, ils continuent sans se soucier des pertes.

J'avoue que en tant que pure "joueur" je pense que le manque d'une règle de gestion du moral manque dans OPEX.

Avez vous des solutions dans ce sens, qui serait non officiel bien entendu, mais qui permettra de simuler le fameux...

"J'avais envie de mourir pour défendre les bénéfice du CAC 40, mais maintenant que George le banquier du 5e et Fernande la secrétaire de direction du PDG de Sanofi est morte sur ma barricade, j'ai envie de rentrée chez moi, pour voir mes gosses... "
avatar
XIII
Petit chef

Messages : 106
Date d'inscription : 10/10/2012
Age : 43
Localisation : (de Provence) Salon

Voir le profil de l'utilisateur http://starshipbattlesystem.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Panique et moral ?

Message  Geed le Sam 13 Oct - 11:03

Pour le moral, on pourrait se rapprocher du système simple de "French and Indian Wars Skirmish Rules" ( http://tynesidewargames.co.uk/downloads.html ).
En quelques mots, on "caractérise" la situation actuelle avec un facteur de risque évolutif (de 1 à 6). Ex : un pote meurt, hop le facteur grimpe de 1.
Ensuite, quand une unité civile ou autonome s'active, on jette 1d6 sur le tableau et on regarde les actions possibles (ex : si le facteur de risque est trop élevé, les figs ne peuvent plus faire l'action "tirer" mais seulement du mouvement).
ça aura deux avantages : le premier étant de proposer des scénars coop vs le jeu (qui a dit zombie) et le second de permettre une gestion simple du moral sans verser dans un système à la sauce Chain Reaction drunken

Geed
Petit soldat

Messages : 15
Date d'inscription : 08/10/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Panique et moral ?

Message  XIII le Dim 14 Oct - 14:05

Donc, si je comprend bien, pour toi le moral dépend des facteurs de risque que prend chaque membre d'une unité, basé sur sa qualité ?

Chaque facteur va donc "pesé" sur la capacité de chaque membre de l'unité à agir, donc, un jet de moral est nécessaire pour chaque activation de chaque membre d'une unité ou on fait un jet globale ?

Techniquement, si une unité est tranquillement entrain de se balader sur une route, sans âme qui vivent, ils sont juste "vigilant" parce que en patrouille en territoire contesté, faut il qu'a chaque activation, faire un jet de moral ?


Loupé un jet de moral entraîne qu'elle type de conséquence sur l'unité ?

Est ce que la notion d'échec critique est envisageable dans la question du moral ?

Peut on ajouter une notion de chaîne de commandement ?

Pour l'instant, j'avais la sensation de devoir lier "qualité" et "moral" d'une unité. Il est vrai que plus les pertes vont augmenter ou le fait d'être pris sous un déluge de plomb, devrait être pris en considération quand on active une unité. La question que je me pose, c'est QUAND l'unité doit elle prendre son courage à deux mains pour agir et se mettre volontairement en danger pour remplir des objectifs martiaux ?

Techniquement, je pense que le premier facteur, le plus "simple" à prendre en compte, c'est le nombre de mort et le mettre en perspective de la qualité de l'unité qui voit ces camarades tombé.

Pour moi, chaque unité devrait tester son moral via son dé de qualité, dés le 1er mort. Donc, une bande de civile avec un dé de qualité 6 à des chance d'être démoralisé 1 fois sur 6 dés sa premier perte.

Une unité démoralisé, passe en baisser la tête au premier loupé de moral.

Toute les unités en baisser la tête, qui loupe un jet de moral (donc, une seconde fois) batte en retraite à couvert de la moitié de leur mouvement tactique et reste en baisser la tête. Ce facteur devrait baisser de 1 à chaque tour.

Tant qu'il sont sur la table, il peuvent se ressaisir et réussir leur jet de moral et agir normalement, on calcul alors le nouveau seuil de moral.

Exemple :

J'ai une bande de paysans armées de 10 personnes. Ils sont pris à partie par une bande de FRAC et ils se font tiré dessus depuis une position à couvert par des arbres. La premier rafale fait 4 morts, ils ne sont plus que 6.... Le joueur "civile" veut mettre sa bande de paysans à couvert, il passe l'ordre et test la qualité de sa troupe... il doit faire 5+ pour réussir... 3, les paysans "baisse" la tête en plein champs, restant dans l'angle de tir des FARC, second tour, le joueur "civile" gagne l'initiative, La difficulté passe alors de 5+ à 4+, jet de D6, 3, la bande de civile fuit de 5 cm loin de combat.
2e tour, la difficulté pour se ressaisir passe à 3+, jet qui passe avec un 5. L'unité agit à nouveau normalement, et on remet le compteur de moral à 0, les civiles ont pris en compte que leur camarade sont mort mais, son à nouveau prés au combat. Jusqu'à la prochaine perte, bien entendu.

La chaîne de commandement :

Chaque chef d'équipe, officier, sous officier, chef de bande donne un + un au jet de dé de moral, tant qu'ils sont en vie. Ce qui permet pour une troupe professionnelle, avec un encadrement hiérarchique de tiré le meilleurs de ces hommes par leur autorité naturelle sur un champs de batailles.

J'ajouterai que avoir un encadrant mort, donne, pour un tour, un -1 au résultat du dé de moral, cumulable si plusieurs membre de la hiérarchie son tuer / blessé.

Gestion des "pertes"

Je pense qu'une figurine, devrait, une fois toucher être "hors combat", toutefois, lui donner une chance d'être blessé ou mort. L'influence sur le moral n'étant pas le même. Il faut aussi prendre en considération, qu'une figurine blessé va devoir être prise en charge par les autres membre de l'unité. Ce qui peut influencer les actions de celle-ci sur plusieurs tours pour "évacuer" le blessé du théâtre des opérations.





avatar
XIII
Petit chef

Messages : 106
Date d'inscription : 10/10/2012
Age : 43
Localisation : (de Provence) Salon

Voir le profil de l'utilisateur http://starshipbattlesystem.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Panique et moral ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum